Les principales déclarations de l’interview du ministre de l’Intérieur sur la chaîne libyenne « Libya Alahrar TV »

rrrrr

Les principales déclarations de l’interview du ministre de l’Intérieur sur la chaîne libyenne « Libya Alahrar TV »

  • L’INTERPOL et les organisations internationales ont suspendu leurs programmes en Libye en raison de l’agression perpétrée à Tripoli.

  • À cause de Haftar et du conflit actuel, les terroristes ont eu l’opportunité et un environnement favorable pour se déplacer dans le désert libyen.

  • Certains journaux internationaux sont payés par Haftar pour tenter de discréditer les forces de Al-Wefaq.

  • Nous communiquons activement avec plusieurs pays et en grande partie avec les États-Unis et nous avons arrêter plusieurs personnes recherchées.

  • Nous traitons Sérieusement toutes les informations indiquant l’infiltration des terroristes dans le territoire de Tripoli à cause de la guerre.

  • Les passeports ont été accordés aux citoyens du secteur d’Ouzou en raison de leur droit légal de posséder des numéros nationaux.

  • 280 000 éléments reçoivent des salaires du ministère de l’intérieur d’Al Wifaq et nous allons prendre des mesures dissuasives contre ceux qui ont abandonné

  • Nous avons tous les moyens et la charte internationale pour lutter contre les groupes armés.

  • Le ministère de l’Intérieur n’hésitera pas à dissuader et à sanctionner ceux qui violent les droits des citoyens et des institutions internationales.

  • Nous avons présenté un plan pour intégrer les jeunes impliqués dans la défense de Tripoli dans les forces de l’internes.

  • Son Excellence le ministre de l’Intérieur, Fathi Bachagha, confirme son refus de dialoguer avec Haftar et affirme que ce dernier ne peut pas faire part de la solution puisqu’il est le créateur du problème

  • Après avoir échoué son offensive contre la capitale, Haftar a eu recours à une compagnie de sécurité russe et des tireurs d’élite russes ont tué les fils de la Libye.

  • Son Excellence le ministre de l’Intérieur, Fathi Bachagha, a souligné que le commandant militaire Salah Badi n’était pas recherché à l’international en raison de suspicions liées au terrorisme, mais encourait des sanctions en raison de sa position politique. Les sanctions imposées à Badi sont les mêmes que celles de Aqeela Saleh.

  • Son Excellence le ministre de l’Intérieur, Fathi Bachagha, a nié la participation des terroristes ou des personnes recherchés par le procureur général dans la défense de Tripoli, ajoutant qu’ils prenaient au sérieux toutes les informations faisant état d’infiltrations des terroristes à Tripoli en raison de la situation de guerre.

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0
/ Actualités

Share the Post